Stéphanie Cazaentre et Singeon - Projet Maison Jardin 

20 dessins brodés

A l’heure d’un bilan écologique désastreux Singeon et Stéphanie Cazaentre créent une série de vingt dessins brodés représentant une Terre vidée de ses habitants.
Dans le projet Maison Jardin, la végétation a muté et recouvre sans contrainte l’espace urbain en digérant lentement ses contours. Des formes exponentielles, des racines et des mousses en broderie colorée submergent les roches et les vieux murs dessinés en noir et blanc.
A partir des deux mots rassurants qui sont «maison» et «jardin», les auteurs évoquent chez le spectateur des émotions rassurantes qui viennent se heurter avec la réalité que l’on contemple. Le confort du foyer moderne n’est plus et l’on s’interroge sur le futur de l’homme et sur l’impermanence de manière plus générale. Le projet incite à une contemplation, entre le réel et l’imaginaire.

La fabrication de ce travail est assurée par les artistes. La broderie, créée par Stéphanie Cazaentre, est un médium qui s’épanouit dans la durée et fait écho au temps écoulé dans le dessin même. Les matériaux utilisés sont humbles ; une toile de coton, des écheveaux (fils) en coton, de l’encre de Chine. Ils cherchent une esthétique nouvelle qui ne dépende pas des technologies contemporaine. La série leur permet d’expérimenter une variété de paysages, de procédés, de formes dans une sophistication sobre.

Extrait - Racine broderie et dessin à l'encre de Chine

dessin brodé réalisé avec le dessinateur Singeon

Fruit - Broderie et dessin à l'encre de Chine

La pierre - Broderie et dessin à l'encre de Chine

Le donjon - Broderie et dessin à l'encre de Chine

Extrait de Paysage broderie et dessin à l'encre de Chine

P1040576.JPG

Exposition de Maison Jardin à La Station Culturelle à Fort-de-France

_DSC6295 HD.jpg

Exposition de Maison Jardin à la biennale de Objet Textile